Cordulie ceinturée, Cordulides
Somatochlora cingulata, Corduliidæ
Lake Emerald, Emeralds

Zones bioclimatiques : commune dans les zones subarctique, boréale et tempérée mixte. Rare dans la zone tempérée feuillue.
Taille : entre 54 et 68 mm.
Comportement : comme la plupart des cordulides, elle se perche généralement en diagonale sur une branche. En vol, le mâle se tient habituellement loin du rivage et patrouille relativement près de la surface de l'eau. Par contre, il est fréquent d’observer mâles et femelles en alimentation en périphérie des lacs dans les milieux ouverts ou près de la cime des arbres. Son vol est rapide et composé d'imprévisibles changements de direction. Fait rarement du vol stationnaire. Lors de la ponte, la femelle tape à plusieurs reprises le bout de son abdomen sur la surface de l'eau, action qu'elle exécute au cours d'une série d'aller-retour au-dessus d'un secteur choisi.
Période de vol : du 29 mai au 16 septembre (Pilon, 1998; Savard, 2012).
Remarques :
cette espèce boréale est active même par temps froid (autour de 10 à 12° C).
Mâle

En vue latérale
 

En vue dorsale
 
Femelle

En vue latérale
 

En vue dorsale
 
Critères distinctifs
 
Le thorax
 

Thorax en vue latérale - Mâle

Thorax en vue latérale - Femelle 
Chez le mâle et la femelle, le thorax est brun avec de subtils reflets verts. Aucune tache claire n'est apparente chez cette espèce.
 
L'abdomen
 

Vue latérale de l’abdomen - mâle
 

Vue latérale de l’abdomen - femelle
 
Chez le mâle et la femelle, l'abdomen possède huit bandes claires, chacune se trouvant à la jonction des segments. De plus, sur la surface latérale antérieure des segments 5 à 8, il y a une tache claire (←1). Enfin, chez le mâle, la partie latérale inférieure des segments 8 et 9 est généralement foncée (←2).
 
Les organes relatifs à la reproduction
 

Vue dorsale des cercoïdes du mâle
En vue dorsale, les cercoïdes du mâle ont une forme très particulière. Tout d'abord, à leur base, on y retrouve une pointe bien visible sur la partie externe (←1). Aux deux tiers de la longueur, ceux-ci forment un coude très prononcé (←2). Enfin, leurs pointes se juxtaposent à l'axe central de l'abdomen (←3).

Vue latérale des cercoïdes du mâle
En vue latérale, la pointe des cercoïdes du mâle se termine par un crochet (←1). Notez que la surface interne de ces derniers est bien lisse, exempte de pointes ou d'encoches (←2). De plus, une bonne partie de la surface externe des cercoïdes est couverte de poils. Remarquez comme ces derniers sont plus concentrés au niveau de la base du crochet (←3).

Vue latérale de la lame vulvaire de la femelle
En vue latérale, la très courte lame vulvaire de la femelle a la forme d'une virgule (←1).
D’autre part, la lame vulvaire de cette espèce est décollée de la surface ventrale du segment 9 (←2).
 
Naïade et exuvie
En attente de photos.

Haut de page | Présentation | Contributions | Atlas | Photos | Morphologie | Développement | Ordre | Outils identification, collectionner | Liste espèces | Prédateurs | Site Entomofaune |