Æschne septentrionale, Æschnides
Æshna septentrionalis, Æshnidæ
Azure Darner, Darners

Zones bioclimatiques : il s'agit d'une espèce de la zone subarctique.
Taille : entre 54 et 63 mm.
Comportement : cette æschne est reconnue pour se poser horizontalement comme les Gomphides. Généralement, le mâle patrouille en volant bas au-dessus du sol ou des plans d'eau. Chez la femelle, on mentionne qu'elle pond ses oeufs dans la sphaigne ou la mousse des étangs ou des mares de tourbières.
Période de vol : du 10 juillet au 10 septembre (Pilon, 1998; Savard, 2012).
Remarques :
au Québec, I'Æshna septentrionalis figure parmi les six espèces rapportées au-delà du 56e parallèle. D'autre part, notez qu'il y a deux formes de coloration chez la femelle : bleue et jaune.

Mâle
 
En vue latérale
 
En vue dorsale
 
Femelle
 
En vue latérale
 
En vue latéro-dorsale
 
Critères distinctifs
 
La tête


Vue latéro-frontale de la tête - mâle

La face de cette espèce est caractérisée par la présence d’une mince ligne noire à la jonction du front et du postclypéus (←1).  Notez également que l’antéclypéus est particulièrement foncé (←2).

Ci-dessous, on peut voir sur les deux photos un motif noir sur le dessus du front. Chez le mâle ce motif est en forme de champignon (←1). Il en est autrement chez la femelle. Le motif du mâle se prolonge vers une bande noire dont les extrémités comportent une excroissance à peine visible (←2).
 
Vue du sommet de la tête  - mâle Vue du sommet de la tête  - femelle
 
Le thorax
 
Thorax en vue latérale - mâle
 
En plus des minces bandes thoraciques, on retrouve également deux taches claires chez le mâle et la femelle (ovales rouges de la photo ci-dessus). Chez cette espèce, la bande thoracique antérieure (←1) est ondulée. Selon les variations individuelles, celle-ci peut-être fractionnée ou entière. Quant à la postérieure, elle est aussi sujette à ces mêmes variations. Pour la plupart des individus, cette bande débute par la forme d’un « T » (pointé par la flèche 2).
 
Thorax en vue latérale - femelle
 
L'abdomen
 

Vues dorsale et latérale de l’abdomen - mâle
  
Vues dorsale et latérale de l’abdomen - femelle
 
Autant de dessus que de côté, les taches abdominales du mâle et de la femelle sont tout à fait remarquables et uniques. Aucune autre espèce d’æschne au Québec ne possède un tel amalgame de motifs.
 
Les organes relatifs à la reproduction
 
Vue dorsale des cercoïdes du mâle
 
Vue latérale des cercoïdes du mâle
 
En vue dorsale, les cercoïdes du mâle ont une forme qui est non sans rappeler celle d’une rame de compétition, mais à bout arrondi. On peut voir également sur le dessus de ceux-ci une crête qui se dessine au centre de la partie la plus large. En vue latérale, cette crête n’est visible qu’à l’extrémité des cercoïdes.
 
Naïade et exuvie
 
En attente de photos.

Haut de page | Présentation | Contributions | Atlas | Photos | Morphologie | Développement | Ordre | Outils identification, collectionner | Liste espèces | Prédateurs | Site Entomofaune |