Punaises - Alydidae

Description  Les Alydus sont de grande taille, de couleur brune ou noire, certaines espèces dotées d'une pilosité abondante; les Megalotomus sont brun-jaune; les Protenor sont très élancés, brun-jaune, aux antennes rouges. La forme de leurs joues est remarquable.
Les nymphes des Alydinae ressemblent à s'y méprendre à des fourmis.

Alydus eurinus eurinus sur de la luzerne.
Nombres  Trois genres et six espèces d'Alydidae sont présents au Québec (Roch, 2014). Henry (2009) compte 45 genres et 254 espèces mondialement.
Alimentation  Les punaises du genre Alydus et Megalotomus se nourrissent de Fabacées (légumineuses) mais occasionnellement d'autres familles de végétaux, par exemple le Céanothus d'Amérique (Ceanothus americanus, Rhamnacées) (Schaefer, 1980). Alydus eurinus eurinus a été vu en train de se nourrir de graines de Trèfle des prés (Trifolium pratense), de Luzerne cultivée (Medicago sativa) et de Vesce jargeau (Vicia cracca).

Les Alydinae ont été observés à quelques reprises sur des carcasses animales. Froeschner (1942) écrit qu'une douzaine d'Alydus eurinus ont été observés à une occasion en train de sonder avec leur rostre la surface ratatinée d'un crapaud écrasé.

Les punaises du genre Protenor se nourrissent de carex (Cypéracées) (Schaefer & Mitchel, 1983).
Taille  De grande taille (entre 10 et 15 mm).
Taxinomie  On trouvera la famille sous le nom de Coriscidae dans Blatchley (1926).
Alydus et Megalotomus
Deux espèces d'Alydus sont présentées sur cette page. Des liens à d'autres sites permettront de voir les autres espèces.
Alydus eurinus eurinus
Noire, le pronotum est grossièrement ponctué, dense pilosité dressée.
Alydus conspersus conspersus
Beige, membrane parsemée de taches foncées, pilosité clairsemée et aplatie, ponctuation fine.
Alydus calcaratus
Voir sur le site d' Aramel. Ressemble beaucoup à A. eurinus. Fracker (1918) décrit les trois premiers articles des antennes qui sont marron avec les extrémités foncées et le quatrième article noir cendré. Il précise qu'il faut examiner les organes génitaux pour en confirmer l'identification.
Alydus pilosulus
Voir sur BugGuide. Plus élancée que les espèces précédentes; les marges latérales du pronotum sont bordées de blanc et les angles postérieurs du pronotum sont pointus.
Megalotomus quinquespinosus
Voir BugGuide. Aspect différent des Alydus; brun-rouge; la base du quatrième article des
antennes ainsi que celle des fémurs arrière sont pâles.

Alydus eurinus eurinus. Les fémurs sont armés de fortes épines (→), comme chez tous les Alydus et Megalotomus.
Alydus eurinus eurinus. Le pronotum est couvert d'une pilosité dense et dressée, bien visible ici sur les marges latérales. La ponctuation est grossière. Alydus conspersus conspersus. La pilosité du pronotum est clairsemée, courte et aplatie. La ponctuation est plus fine que celle de A. eurinus eurinus. Alydus conspersus conspersus. La membrane brun pâle et mouchetée de taches brun foncé est caractéristique.
Les nymphes circulent au sol ou sur la végétation basse. Elles sont vives comme les fourmis et leur ressemblent beaucoup. Leur couleur varie du noir au brun-rouge. Cette variation est peut-être reliée à l'espèce qui n'a pu être déterminée. Même à ce stade, la pilosité est abondante, sur la tête notamment.
Alydus eurinus eurinus peut être occasionnellement très familière avec l'entomologiste qui l'observe pacifiquement. Elle cherche à se poser sur sa main ou sur son bras et lorsqu'elle réussit, elle sonde inlassablement la peau avec son rostre sans toutefois l'y enfoncer. Ci-dessus, deux A. eurinus eurinus se nourrissant d'une graine de Vesce jargeau (gauche) et de Luzerne cultivée (droite). Les punaises sont capables de transporter leur nourriture en la piquant avec leur rostre. L'une d'elles a été observée en train de se déplacer vivement parmi la végétation basse, transportant au bout de son rostre complètement replié sous son abdomen, une graine cueillie dans une gousse de Vesce jargeau. Lorsque la punaise a atteint un endroit qu'elle a jugé satisfaisant, elle a ramené son rostre vers l'avant, a stabilisé la graine sphérique avec ses longs tarses et a commencé à s'en nourrir (C.Pilon).
Protenor belfragei
Protenor belfragei se distingue facilement des autres membres de la famille des Alydidae. Ses fémurs postérieurs sont filiformes et dépourvus d'épines, ses joues se prolongent loin à l'avant du tylus et sont encochées, ses antennes sont rouges et de couleur uniforme.

Blatchley (1926) a observé cette espèce sur les carex et les herbes en bordure de lacs et de marais. Il pense qu'il est probable que l'adulte hiberne.

La punaise se nourrit sur la tige d'une plante herbacée. Le labium se replie en V vers l'arrière à mesure que les stylets s'enfoncent à la verticale dans la tige.

Liste des espèces d'Alydidae du Québec
La liste des espèces a été tirée de Maw et al. (2000) et de Roch (2014). Pour connaître les espèces présentes dans les régions adjacentes au Québec, consultez la liste de Roch (2014). La longueur des punaises provient de Blatchley (1926), sauf pour celle d'Alydus calcaratus qui provient de britishbugs.org.uk.
Nom
Sous-famille

Longueur (mm)
Alydus calcaratus (Linnaeus) Alydinae 10 - 12
Alydus conspersus conspersus Montandon Alydinae 10 - 12
Alydus eurinus eurinus (Say) Alydinae 11 - 15
Alydus pilosulus Herrich-Schaeffer Alydinae 10 - 14
Megalotomus quinquespinosus (Say) Alydinae 14 - 16
Protenor belfragei Haglund Micrelytrinae 12 - 15

Haut de page | Introduction | Photos A à L | Photos M à Z | Familles | Morphologie | Prédation | Références | Site Entomofaune |