Cicadelles - Fiche de détermination
Dikraneura sp. Hardy

Sous-famille: Typhlocybinae
Longueur: D. rubrala et D. rufula = 3,0 à 3,5 mm
D. urbana = 3,75 à 4,0 mm
D. mali = 3,75 à 4,25 mm
Hôtes: De façon générale, plantes herbacées.
Signes distinctifs: De forme mince et allongée, les ailes antérieures ne comportent pas de lisières. À part Dikraneura abnormis qui se distingue des autres par ses rayures, les espèces présentes au Québec sont de couleur terne et uniforme et on les différencie par l’analyse de la génitalia (édéage) du mâle. La troisième cellule apicale de l’aile antérieure est quadrangulaire; la quatrième cellule apicale, généralement fermée à la base, est longue et s’allonge d’au moins le quart de sa longueur, au-delà de la base de la troisième cellule apicale. Contrairement au genre Alebra, et tout comme Forcipata, la tête est allongée et aussi large ou légèrement plus large que le pronotum, vue de dos.
Origine: Indigène
Voir aussi:

Alebra aurea et Forcipata

Dikraneura
L'illustration montre les caractéristiques déterminantes de l'aile antérieure de Dikraneura: absence de lisière, troisième cellule apicale quadrangulaire et 4ième cellule apicale, qui est fermée ici, s'allongeant au-delà de la base de la 3ième cellule apicale. L'espacement entre les nervures transverses est légèrement plus petit que Forcipata. Photo de Dikraneura sp. La tête, incluant les yeux, est plus large que le pronotum.
Dikraneura
Photo de Dikraneura sp. La quatrième cellule apicale semble ouverte ou indistinctement fermée. Une accumulation de brochosome est visible sur l'aile.

Haut de page | Introduction | Photos A à D | Photos E à H |  Photos I à N |  Photos O à Z Fiches de détermination Morphologie Parasitisme Prédateurs Cycle de vie | Comportements |
Sous-familles | Clé des sous-familles | Liste des espèces | Glossaire |  Références |  Site Entomofaune