Cicadelles - Fiche de détermination
Alebra aurea (Walsh)

Sous-famille: Typhlocybinae
Longueur: 3,5 à 4,0 mm
Hôtes: Aubépines, caryers, charmes, chênes, érables, hêtres, noisetiers, ormes, ostryers, tilleuls et vignes.
Signes distinctifs: Le genre Alebra se distingue des autres cicadelles Dikraneura, Erythroneura et Typhlocybina par le prolongement de la lisière de l'aile antérieure jusqu'à (ou tout près de) la troisième cellule apicale. La tête est moins large que le pronotum et arrondie et courte, plutôt qu'allongée comme Forcipata ou Dikraneura. Il y a trois espèces du genre Alebra au Québec. A. aurea se distingue des deux autres par sa couleur jaune.
Origine: Indigène
Notes:
Oman (1949) considère A. aurea (Walsh) comme étant un synonyme de Alebra albostriella (Fallén).
Espèces semblables:
Forcipata, Alebra fumida

Alebra aurea
Illustration traduite et adaptée d'une aile d'Alebra albostriella, tirée de Oman (1949). La présence et le prolongement de la lisière jusqu'à la troisième cellule apicale sont deux caractéristiques communes à toutes les espèces d'Alebra.
La tête, incluant les yeux, est distinctement moins large que le pronotum.
Alebra aurea
Alebra aurea avec la lisière qui se poursuit jusqu'à la troisième cellule apicale.

Haut de page | Introduction | Photos A à D | Photos E à H |  Photos I à N |  Photos O à Z Fiches de détermination Morphologie Parasitisme Prédateurs Cycle de vie | Comportements |
Sous-familles | Clé des sous-familles | Liste des espèces | Glossaire |  Références |  Site Entomofaune