Aphrophora alni- nymphe

Cercopes - Prédateurs et parasites

Les cercopes sont relativement peu attaqués par les prédateurs et les parasites. Au stade de nymphes, l'écume dont elles s'entourent s'avère une excellente protection. À l'âge adulte, leur immobilité et leur couleur les dissimulent très bien. En cas d'attaque, elles utilisent leurs pattes postérieures dont la puissante détente les propulse au loin. Le nombre peu élevé d'oeufs pondus par les femelles s'accorde avec le taux de prédation peu élevé.

Les cercopes sont toutefois attaqués occasionnellement par les oiseaux, les punaises (Pentatomidae, Miridae, Reduviidae), les guêpes (Sphecidae), les mouches (Syrphidae) et les araignées. Plusieurs parasites affectent également les cercopes. Certaines guêpes (Mymaridae, Aphelinidae) attaquent les oeufs, alors que d’autres (Encyrtidae) sondent l’écume et pondent sur la nymphe qui s'y cache. Des insectes appartenant à l’ordre des Strepsiptères attaquent aussi les nymphes. Les adultes sont infestés par les Pipunculidae et les nématodes, l’attaque ayant probablement eu lieu alors que le cercope était au stade de nymphe. On peut également observer des adultes avec des mites. Un champignon, Entomophthora aphrophora, s’attaque aux adultes du genre Aphrophora .
Odonate mange un cercope Philaenus spumarius et mites Aphrophora alni et araignée
Une demoiselle (Odonate) grignote un cercope pendant de longues minutes. Philaenus spumarius et mites. Aphrophora alni immobilisé par une araignée qui s'affaire autour de lui.
Garman a observé la larve de Drosophila inversa vivant à l’intérieur de la masse d’écume de la nymphe Clastoptera obtusa.  La larve de la mouche possède un long tube anal qu’elle pousse à l’air libre pour « respirer ».

Malgré sa présence, la nymphe cercope se développe normalement .
 Drosophila inversa Garman 1923

Haut de page | Introduction | Photos | Morphologie Prédateurs Cycle de vie Fabrication de l'écume Hôtes Dimensions Clé des espèces Liste des espèces et fiches | Références | Site Entomofaune |