Aphrophora alni- nymphe

Cercopes - Fiche de détermination
Clastoptera doeringae Hamilton

Taxinomie: Clastoptera doeringae Hamilton, 1978: 335.
Clastoptera arborina: Doering 1928: 94 (différent de l'arborina décrit par Ball).
Tribu: Clastopterini
Groupe: Obtusa
Longueur:
(mm)
Mâle: 3,2 - 3,9
Femelle: 3,5 - 4,1
Hôtes: Un hôte unique, pour l'adulte et la nymphe, le Genévrier des Rocheuses (Juniperus scopulorum).
Signes
distinctifs:
Se distingue des différentes espèces de cercopes par sa petite taille, sa forme rondelette Clastoptera doeringae
et le scutellum plus long que large (voir la page de Détermination des espèces).

Se distingue des autres espèces de Clastoptera par la moitié inférieure de la face marquée d'une tache sombre près de la bouche. (voir ci-contre).
Origine: Indigène au Canada; abondant dans le sud de la Colombie-Britannique. Probablement introduit au Québec sur le Genévrier des Rocheuses, utilisé comme plante ornementale.
Notes:
Les informations ci-dessus proviennent de Hamilton 1982d .
Nymphes
Clastoptera doeringae nymphe Clastoptera doeringae nymphe Clastoptera doeringae nymphe
La nymphe des trois photos ci-dessus a été délicatement retirée de l'hôte où elle se nourrissait, le Génévrier des Rocheuses. L'écume  visqueuse, reste agglutinée sous le ventre de l'insecte. Sur la photo de gauche, le fourreau alaire bien développé (sur le côté, dans la partie sombre) indique qu'il s'agit d'une nymphe qui est à un des derniers stades de son développement.
Mue au stade adulte
Les 15 photos qui suivent montrent la mue finale d'une nymphe en adulte. Les cercopes du genre Clastoptera, effectuent leurs mues aux stades d'adultes en dehors de l'écume. Cliquez sur les photos pour les agrandir.
Clastoptera doeringae mue 12h22 Clastoptera doeringae mue 12h23 Clastoptera doeringae mue 12h24
12h22
La nymphe est sortie de l'écume (→) et prend position pour muer. Elle est sur son hôte, le Génévrier des Rocheuses.
12h23
L'enveloppe chitineuse se fend au niveau du thorax (→2). La nymphe pousse vers l'avant et laisse un vide à l'arrière (→1).
12h24
L'enveloppe se fend plus largement (→1 à 3). Le dos de l'adulte émerge (→2).
Clastoptera doeringae mue 12h27 Clastoptera doeringae mue 12h29 Clastoptera doeringae mue 12h32
12h27
La nymphe émerge graduellement. La moitié de l'aile est dégagée (→).
12h29
Vue ventrale. Les pattes médianes (→1) et avant (→2) sont repliées mais sorties de l'enveloppe. Au centre, le rostre. Une des ailes est complètement dégagée.
12h32
L'aile se déplie lentement. Les pattes se dégagent. Les aiguillons noirs du tibia postérieur sont visibles (→)
Clastoptera doeringae mue 12h34 Clastoptera doeringae mue 12h41 Clastoptera doeringae mue 12h42
12h34 12h41
Les ailes antérieures et postérieures gauche sont visibles à l'avant plan.
12h42
La nymphe saisit avec ses pattes avant l'extrémité de la tige de génévrier afin de se dégager complètement de l'exuvie.
Clastoptera doeringae mue 12h42 Clastoptera doeringae mue 12h45 Clastoptera doeringae mue 12h47
12h42 12h45 12h47
Les ailes se déploient et se rabaissent à l'horizontale sur le dos, en quelques minutes.
Clastoptera doeringae mue 12h50 Clastoptera doeringae mue 14h13 Clastoptera doeringae mue 16h39
12h50 14h13
L'adulte s'est éloigné un peu de l'exuvie et sèche ses ailes.
16h39
Les motifs caractéristiques de l'espèce sont maintenant apparents.
Adultes Clastoptera doeringae
Clastoptera doeringae
La photo à gauche montre la tache noire distinctive (→), sur la face. Cette tache est apparente seulement quand on observe l'insecte d'en dessous. De façon générale, les mâles sont plus foncés que les femelles.

Haut de page | Introduction | Photos | Morphologie Prédateurs Cycle de vie Fabrication de l'écume Hôtes Dimensions Clé des espèces Liste des espèces et fiches | Références | Site Entomofaune |