Aphrophora alni- nymphe

Cercopes - Fiche de détermination
Aphrophora gelida (Walker)

Taxinomie: Ptyelus gelidus Walker, 1851: 714.
Aphrophora signoretii Fitch, 1856: 388.
Aphrophora annulata: Essig 1926: 203; Stickland 1953:203 (différent de l'annulata décrit par Ball)
Tribu: Aphrophorini
Groupe: Plesiommata
Longueur:
(mm)
Mâle: 8,5 - 10,0
Femelle: 9,2 - 10,8
Hôtes: Pour la nymphe seulement: Épilobe à feuilles étroites (Epilobium angustifolium), herbacées à larges feuilles, Verge d'or (Solidago spp.), Vigne (Vitis sp.) et pour l'adulte seulement: Douglas vert (Pseudotsuga menziesii), Épinette blanche (Picea glauca), Épinette d'Engelmann (Picea engelmannii), Épinette noire (Picea mariana), Mélèze laricin (Larix laricina), Pin gris (Pinus banksiana), Pin tordu latifolié (Pinus contorta).
Signes  distinctifs: Se distingue des différentes espèces de cercopes par ses ailes antérieures ponctuées et glabres, généralement panachées de lignes plus foncées ou marquées d’une large tache pâle, son rostre long, dépassant la base des pattes postérieures. (voir la page de Détermination des espèces).
Origine: Indigène
Notes:

Les informations ci-dessus proviennent de Hamilton 1982d .
On trouve aussi dans la littérature Aphrophora gelidus
Voici les différents coloris possibles des ailes:
Aphrophora gelida

Haut de page | Introduction | Photos | Morphologie Prédateurs Cycle de vie Fabrication de l'écume Hôtes Dimensions Clé des espèces Liste des espèces et fiches | Références | Site Entomofaune |