Pucerons - Vrai ou faux?
Puceron = puce = punaise?

Vrai ou faux ?
Puceron, puce et punaise sont des noms pour désigner le même insecte.

C'est faux
Le puceron, la puce et la punaise sont tout à fait différents mais les trois ont quelque chose en commun: ce sont des insectes piqueurs-suceurs.

La puce appartient à l'ordre des Siphonaptères. Elle se nourrit du sang des mammifères (puce de chat à droite), y compris les humains.

Le puceron et la punaise sont plus étroitement apparentés puisqu'ils appartiennent tous deux à l'ordre des Hémiptères. L'alimentation des différents genres de punaises est très variable; certaines se nourrissent d'insectes, d'autres de sève des végétaux ou de sang humain. Le puceron se nourrit exclusivement de sève des végétaux.

Au Québec, on peut observer à l'occasion ces trois types d'insectes à l'intérieur des habitations, aux endroits où ils trouvent leur nourriture. Typiquement, on retrouvera la puce sur les animaux domestiques, la Punaise de lit sur les matelas et le mobilier et les pucerons sur les plantes d'intérieur.


Puce de chat.
Reduvius personatus Banasa dimidiata Lygaeus kalmii
La Punaise masquée (Reduvius personatus) se retrouve occasionnellement dans les habitations où elle dévore d'autres arthropodes. Sur du tapis, on voit ci-dessus une nymphe en train de s'alimenter, le rostre planté dans un Perce-oreille (Forficula sp.) paralysé. Des débris de toutes sortes adhèrent à la nymphe et lui servent de camouflage. L'adulte est tout noir. Cimex lectularius Les punaises adultes (photos ci-dessus) ont les ailes repliées à plat sur le dos. Les ailes antérieures sont opaques à l'exception de la membrane (extrémité postérieure des ailes) qui est translucide et souvent enfumée.

À gauche la Punaise de lit (Cimex lectularius). La photo provient du CDC/ Harvard University, Dr. Gary Alpert; Dr. Harold Harlan; Richard Pollack.
http://phil.cdc.gov/phil/home.asp
Hyperomyzus pallidus Hyperomyzus lactucae
Les pucerons adultes peuvent être ailés (deux photos ci-dessus) ou aptères. Contrairement aux punaises, les ailes sont repliées à la verticale et translucides. Les nervures des ailes sont
parfois soulignées de bandes sombres.
Depuis quelques années, en automne et en hiver, on retrouve aussi régulièrement la punaise Leptoglossus occidentalis (ci-dessus) dans les habitations. Cette grosse punaise qui se nourrit de la sève de certains conifères ne pique pas l'humain (à moins d'être manipulée sans ménagement) et recherche seulement un abri pour passer l'hiver.

Haut de page |  Introduction |  Photos A à G |  Photos H à Z |  Photos 2009 |  Photos 2010  |  Photos 2011 |  Photos 2012 | Vrai ou faux |  Prédateurs |  Parasitoïdes |  Hyperparasitoïdes | 
Galles description |  Galles par espèces |  Liste alphabétique des espèces |  Liste des espèces par groupes taxinomiques |  Références |  Site Entomofaune |